Jardin

Comment procéder à l’évacuation d’eau de pluie dans le jardin ?

Evacuation eau de pluie dans le jardin : déroulement et conseils
Stephane
Written by Stephane

L’évacuation de l’eau de pluie est une problématique qui devrait être envisagé avant la saison pluvieuse. En effet, la stagnation de l’eau est non seulement désagréable, mais elle peut aussi augmenter les risques d’humidité du sous-sol. Fort heureusement, de nombreuses méthodes sont disponibles pour évacuer l’eau de pluie dans le jardin. Suivez-nous pour en savoir plus !

Évacuation de l’eau de pluie : bien connaître les réglementations !

L’évacuation de l’eau de pluie de votre maison obéit à certains impératifs, notamment juridiques. En effet, d’après l’article 681 du Code civil, vous devez établir vos toits de façon à ce que les eaux pluviales s’écoulent sur votre terrain ou sur la voie publique. Vous ne devez pas les évacuer sur le terrain de votre voisin. La loi dite d’égout des toits vous impose l’utilisation de gouttières pour canaliser l’eau de pluie.

La donne change par contre si votre terrain est en pente. Dans ce cas, l’eau de pluie peut être évacuée naturellement vers la propriété de votre voisin sans que ce dernier ne puisse arrêter son écoulement (article 640 du Code civil).  Il est tout de même possible de procéder à l’évacuation de l’eau par différentes techniques.

Évacuation des eaux de pluie par épandage

L’épandage est une méthode facile à mettre en œuvre. Très pratique en l’absence d’un réseau collectif, elle permet d’évacuer l’eau de pluie par le sol de votre jardin. Toutefois, elle a un inconvénient majeur. L’eau du sol peut en effet remonter et créer de l’humidité dans vos murs par capillarité ou jouer sur le temps de pousse de vos gazons. Cela peut entrainer l’apparition de moisissures sur ces derniers et menacer l’intégrité structurelle de votre habitation.

Évacuation des eaux de pluie par des tuyaux de drainage

Une autre alternative pour l’évacuation des eaux pluviales est l’utilisation de tuyaux de drainage. Généralement en terre cuite, en PVC ou en béton, ces derniers sont disposés autour des fondations afin d’éviter l’infiltration de l’eau dans le sous-sol. Cela requiert que vous creusiez des tranchées conformes aux règlements de votre commune. Déposés tout au fond suivant une pente, ils sont recouverts de sable, de terre de remblai, de graviers ou de cailloux.

L’eau est finalement évacuée dans le sol de votre jardin grâce à une connexion avec les gouttières ou les rigoles. Prenez toutefois la peine de bien calculer la pente de votre système afin d’exclure les risques de stagnation de l’eau ou de dépôt de sable.

Concevoir un jardin de pluie

Un jardin de pluie est une petite dépression qui favorise l’infiltration des eaux pluviales qui parviennent au jardin par ruissellement de surface. Sa conception est faite de manière à limiter au maximum la durée de stagnation des eaux de pluie. À l’intérieur d’un jardin de pluie, diverses plantes supportant les milieux frais et humides sont cultivées (prèles, fougères, Iris de marais…). La présence de ces dernières est nécessaire pour l’infiltration de l’eau.

Récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin

Une solution à la fois simple et écologique consiste à récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin. Pour ce faire, vous avez le choix entre une cuve hors sol et une cuve enterrée.

La première est la moins coûteuse. Elle consiste à placer une cuve au niveau de la descente de la gouttière. Lorsqu’il commence à pleuvoir, assurez-vous que la cuve reçoit effectivement l’eau. Si vous ne souhaitez pas être mouillée durant cette opération, vous pouvez utiliser un parapluie inversé. Hydrofuge et très résistant, ce parapluie inversé très innovant est votre parfait allié en cas de pluie.

La deuxième solution consiste à enterrer une cuve généralement plus volumineuse. Elle permet de limiter les risques de prolifération de bactéries. L’eau pourra servir à l’arrosage du jardin, mais aussi à d’autres fins.

En fin de compte, plusieurs méthodes permettent l’évacuation de l’eau de pluie dans le jardin. Votre choix dépendra principalement des coûts qui leur sont associés. Cependant, tâchez de vous conformer à la législation en matière d’évacuation des eaux pluviales.

Articles similaires

About the author

Stephane

Stephane

Leave a Comment